samedi 4 février 2012

Qui a bien pu écrire cette lettre ? (suite et fin).


Pour faire suite au billet d'hier : Qui a bien pu écrire : "Personne n'est plus embêtant, plus prétentieux, plus poissant et plus carotteur qu'un bibliophile." ? (13 août 1885), voici un autre fragment de cette longue lettre qui en dit nettement plus long sur son auteur... les plus opiniâtres sauront vite débusquer cet ennemi des bibliophiles !



A vos claviers !

Voici la retranscription intégrale de l'extrait (deuxième page complète) :

" (...) un peu grossière souvent égratignée du dessin à la plume sans finesse et sans nuances. Pour le prix de vente de l'exemplaire vous savez mille fois mieux que moi ce que vous avez à faire. Évidemment en vendant 2000 ex. à 25 francs cela fait le double que 500 à 50 francs. Mais Lazarille se vendra-t-il à 2000 personnes ? Et des eaux-fortes d'artiste conviendront-elles à 2000 personnes ? Car je dois vous le dire, mes gravures seront faites d'une toute autre manière que celles de Ruet ou autres graveurs. Il y a des gens à qui plaisent ces travaux de toile métallique, comme vous dites justement. Chez moi vous aurez le contraire de ce travail là. J'espère en gravant moi même une fois mes illustrations faire une chose originale et par cela même recherchée. C'est pour cela aussi que j'aime mieux n'y pas mettre autre chose que des gravures de moi. Je crois à la bonne réussite (...) "

Alors ? une idée plus précise maintenant ?

=======================================

Et comme le Grand Froid semble vouloir s'installer, et afin que vous ne vous refroidissiez pas trop vite, voici de quoi...


Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

7 commentaires:

jean-claude a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
calamar a dit…

Maurice L. ?

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Ah le fin Leloir !
Etonnant en effet pour qui vivait des commandes des bibliophiles !
Sa vie mériterait d'être épluchée
en détail

Anonyme a dit…

ah, bien, je vois que la neige tombe et que les p'tites dames de chez Bertrand n'ont toujours pas froid aux fesses!
Essayez de tourner les pages d'un livre sous la neige ...
Bien à vous,
Sandrine.

Pierre a dit…

Maurice Leloir est, pour moi, associé à jamais à Toudouze et Cahu pour ses admirables "Roi Soleil" et "Richelieu" chez Boivin.

Merci pour ce coup de projecteur qui l'humanise, Bertrand. Pierre

NB : Vous faites beaucoup dans les autographes et courriers en ce moment. Perso ou évolution de la demande ?

Textor a dit…

Lenoir ? celui qui dessinait des compositions pour illustrer la Bibliomane de Charles Nodier ?
Je comprends mieux la présence de la jeune fille en tenue de lecture, c'est une bibliomane !
T

Bertrand a dit…

@Pierre : ces autographes sont pour moi, car j'aime le côté unique des autographes. Ce qui ne veut pas dire qu'un jour je ne serai pas marchand d'autographes ou que je ne les vendrai pas pour m'acheter du bois de chauffage si les temps sont durs.

Carpe diem

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...