jeudi 5 mai 2011

Témoignage d'admiration et de sympathie à Louis Edouard Fournier de la part de Léon Gruel, relieur et bibliophile (12 décembre 1913).



Bibeloterie ? Fétichisme bibliophile ? iconomanie ? Photophilie ? Je ne sais quoi encore. Quoi qu'il en soit, je ne suis pas peu fière de cette récente acquisition mesurant 26,5 x 19,5 cm pour ce qui est de la photographie. Voici une photographie ou plutôt une photoglyptie (*) sortie des ateliers Moreau frères. Elle est contrecollée sur carton fort et entourée d'un large filet doré. Louis Gruel, célèbre relieur et bibliophile, bien connu des amateurs, dédicace cette photographie à Louis Edouard Fournier, artiste peintre, et visiblement bibliophile, également présent sur la photographie, au second plan, debout. En fait cette photographie reproduit un tableau peint par Louis Edouard Fournier lui-même et daté de la même année 1913. Ce tableau avait du être fait par l'artiste d'après une photographie, prise soit dans la bibliothèque de Léon Gruel, soit plus vraisemblablement dans la bibliothèque de l'artiste Louis Edouard Fournier (**). A vrai dire je ne sais pas. Léon Gruel dédicace cette photographie à l'artiste, au bas de la photographie :

"à Monsieur Louis Edouard Fournier en témoignage d'admiration et de sympathie, 12 décembre 1913. Signé L. Gruel"


Sur cette photographie on voit au premier plan Léon Gruel alors âgé de 53 ans, un livre dans les mains, le regard posé vers nous, un sourire pincé aux lèvres. Au second plan comme je l'ai indiqué il s'agit de Louis Edouard Fournier, un livre à la main, penché vers Léon Gruel, la main gauche posée sur le rebord de la bibliothèque. Bibliothèque qui est remplie de petits volumes tous très bien reliés visiblement. Sur une petite table ronde, au premier plan, sont posés divers volumes ainsi qu'un compas, peut-être une loupe, et vraisemblablement des morceaux de cuir (maroquin ?). On peut supposer qu'il s'agit d'une visite faite par Léon Gruel au domicile de l'artiste Louis Edouard Fournier afin que ce dernier montre quelques beaux exemplaires de sa bibliothèque au maître relieur et bibliophile Léon Gruel.


Xavier avait partagé avec nous en octobre 2008 (cela ne nous rajeunit pas...) une photographie de Léon Gruel et Emile Mercier, ainsi qu'une lettre autographe de Léon Gruel. Je vous laisse lire ou reliure ce petit billet ICI.

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

(*) La photoglyptie ou Woodburytype, est un procédé opto-mécanique de reproduction d'images photographiques inventé par le britannique Walter Woodbury en 1864. Elle s'est vite répandue en France dans les 20 dernières années du XIXe siècle, notamment pour reproduire à moindre frais, par la photographie, les oeuvres d'art dans les catalogues.

(**) Louis Edouard Fournier est né en 1857 (il a ici sur cette photographie 56 ans) et mort en 1917. C'était un peintre et un illustrateur français. Il a participé à de nombreux projets monumentaux parmi lesquels les fresques de la décoration du Grand Palais à Paris, avec d'autres artistes comme Alexandre Falguière. Fournier y a réalisé des frises en mosaïque retraçant les grandes étapes de l'histoire de l'art. Une autre de ses fresques intitulée «Aux gloires du Lyonnais et du Beaujolais» se trouve dans la salle des délibérations du Conseil Général du Rhône. Il a aussi produit des peintures dédiées aux gloires lyonnaises, et des gravures sur bois. Un de ses tableaux les plus connus est : L'enterrement de Shelley (1889). Il a également illustré de nombreux livres: des textes de Jean de la Fontaine, et d' Honoré de Balzac notamment La Duchesse de Langeais. En 1881 il obtient le premier grand prix de Rome avec La colère d'Achille.

4 commentaires:

calamar a dit…

si j'ai bien suivi, la photo est celle d'un tableau fait à partir d'une photo... ils aimaient le sophistiqué, ces gens-là !

Bertrand a dit…

C'est exactement ça Calamar ! Une photo qui servit a faire un tableau en mai 1913, tableau qui servit a faire une photoglyptie qui fut offerte a Édouard Fournier en décembre 1913 par Léon Gruel, avec l'envoi que l'on voit. Raffiné... Oui.

B

Pierre a dit…

Voilà un document que j'aime particulièrement... Cet autographe, seul, ne donnerait pas d'indication sur l'aspect physique du personnage, et revêt donc de l'importance pour moi (il faut toujours se méfier de sa première impression : C'est la bonne ! ). Gruel m'a l'air avenant et élégant... cela ajoute à son talent de relieur et d'éditeur. Pierre

Bertrand a dit…

oui Pierre, on aurait presque envie de l'appeler Papy Gruel non ? (sourire)

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...