dimanche 16 janvier 2011

Tribune libre du Bibliomane moderne : Vous pouvez être bibliophile ? Bibliomane ? mais êtes-vous monomaniaque ?



La question est toute simple. On peut être bibliophile, avec toute la noblesse que beaucoup veulent accorder à ce terme parfois un peu surfait. On peut être bibliomane, avec toute la petitesse que beaucoup veulent accorder à ce terme parfois un peu méprisant. On peut être monomaniaque !

Je m'explique.

On peu aimer les livres illustrés du XVIIIe siècle comme Martin ou bien les livres du XVIe siècle comme Textor, ce qui, vous en conviendrez, laisse la place à pas mal de folie... réunir une bibliothèque entière composée de livres illustrés du XVIIIe siècle prendrait en effet beaucoup de temps, d'efforts et d'argent ... quant à réunir une bibliothèque entièrement composée d'ouvrages du XVIe siècle, est-ce encore possible aujourd'hui ? Mais dans ces deux cas est-on monomaniaque pour autant ? Le champ à moissonner est vaste et laisse des portes ouvertes... on peut glisser sur le XVIIe siècle, s'intéresser aux reliures, etc. Non, ma question est plus précise et à la fois plus restrictive et j'espère qu'elle trouvera un écho dans vos divers témoignages que je souhaite nombreux.

Je veux parler de ces bibliophiles ou de ces bibliomanes là : ceux qui ne collectionnent et ne recherchent QUE des reliures signées TRAUTZ-BAUZONNET ! ceux qui n'achètent que les éditions du vivant et de Voltaire ! Rousseau ! Molière ! Corneille ! Racine ! Qui sais-je encore ? Ceux qui ne recherchent et ne collectionnement que les reliures en maroquin rouge ! vert ! bleu ! citron ! Ceux qui ne rassemblent que des livres avec envoi de Céline ! de Proust ! de Lautréamont ! ... Bref, vous l'aurez compris, je cherche à dépister parmi vous les toqués de tous poils, les fondus d'un auteur, d'un relieur, d'un thème, qui n'achètent QUE cela, JAMAIS rien d'autre, sans jamais regarder ailleurs si l'herbe est plus verte ou plus tendre.

Vous aurez compris que si je vous interroge sur cette question (que j'espère intéressante - pour moi elle l'est), c'est que moi même je me suis souvent posé la question : suis-je monomaniaque ? En tant que libraire c'est impossible, mais en tant que collectionneur c'est tout à fait envisageable.

Je nous laisse en débattre ensemble si vous le voulez bien.

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne

20 commentaires:

Gonzalo a dit…

Pour moi ce sont les traités de pêche islandais reliés en galuchat avec envoi du capitaine Haddock!

;o)

Allons, allons, Bertrand : penses-tu que beaucoup de bibliophiles vont dévoiler leur jardin secret? C'est un coup à ce qu'on nous pique nos idées : faudrait pas qu'on se retrouve concurrencé en salle ou sur ebay!

On touche là à quelque chose de l'ordre de l'intime!

Anonyme a dit…

Oui, oui , c'est tout à fait ça, monomaniaque, ça commence comme ça, en ayant peur de dévoiler son théme de prédilection de peur de...
et on tombe dans la bibliopataphysique, contraction de bibliothaphe et de pata physique bien connu pour son collége.
Peut-on s'autoproclamer monomaniaque ou est-ce le regard extérieur qui fait que d'un seul coup , on se sent visé ?
C'est comme la lecture, c'est un vice solitaire à partager... d'où l'idée d'être humain.
la boulimie de livre aussi.
Ce qui me derange plus, c'est l'idée de traçage dans les ventes qui permet de savoir qui achéte quoi et à quel prix... et la vie privée, alors?
La bretagne, je fond sur tout ce qui y ressemble, pour continuer l'oeuvre paternelle; La connaissance de mon métier et les reliures complétement déglinguées, que je garde en l'état. Cela me semble irrationnel mais bon, c'est bien ça , le principe de ne pas pouvoir s'en détacher.
Il existe aussi dans ma profession, le principe de secret professionnel, que je suis à la lettre, en faisant de mon mieux.
Bien à vous
Sandrine.

Textor a dit…

Comment ? quoi ? Le Textor, monomaniaque ?
Bachi bouzouk ! Moule à gaufre ! Butor à pieds plats !
Je résilie mon abonnement !
T

Non, sérieux, vous croyez que je devrais aller consulter ?

Pierre a dit…

Je suis tout sauf monomaniaque mais si je devais choisir je préfèrerais être spécialiste, donc collectionneur, d'un éditeur plutôt que d'un auteur.

Un régionaliste est-il un monomaniaque ? Pierre

Léo Mabmacien a dit…

"Eclectique" pour ma part. Je recherche un peu de tout. Pourquoi se borner à un relieur, une époque... ? Après c'est vrai que l'on a tendance à préférer un éditeur, un auteur...

Léo

Gonzalo a dit…

>> "Non, sérieux, vous croyez que je devrais aller consulter ?"

Non Textor rassurez-vous! Vous n'êtes pas le monomaniaque des livres du seizième siècle que Bertrand a décrit : pour vous racheter, vous avez bien quelques incunables.

Donc rassurez-vous : vous êtes parfaitement saint d'esprit. :o)

Anonyme a dit…

Existe t-il un terme pour désigner un monomaniaque dont les accès ne durent qu'un certain temps? Si oui, j'appartiens à ce groupe. Hormis un sujet de fond (la reliure), j'ai des "périodes" : pendant 6 mois je ne recherche que des ouvrages que Maximilien Vox a édités, ensuite je vais consacrer une année à trouver des livres auxquels a collaboré tel graveur, puis l'année d'après ce sera un autre thème qui me passionnera.J'ai donc des monomaniaqueries successives si l'on peut dire.Impossible en tous cas de me disperser lorsque je traverse une "période", plus rien d'extérieur à mon sujet ne m'intéresse.
C'est grave docteur?!

Aimée

Bertrand a dit…

Nous sommes au moins deux dans ce cas très chère Aimée !

Je dirais monomaniaque compulsif ?

B.

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Diagnostic exact, mon cher confrère en bibliomanie.

Textor a dit…

Ouf, merci Gonzalo, j'ai eu peur, c'est vrai j'avais oublié les incunables....

Quant à vous, Bertrand, votre monomaniaquerie centrée sur Uzanne et Sévigné ne me parait avoir rien de temporaire ... :)

Va falloir songer à un traitement électrique de choc et des bains glacés.

T

Bertrand a dit…

J'allais le dire Textor !

Vous oubliez aussi ma lubie persistante pour Gavarni !

On en reparle très bientôt d'ailleurs...

B.

Anonyme a dit…

Un des plus célèbres monomaniaques fut Jean Népomucène Auguste Pichauld Comte de Fortsas qui n'acceptait dans sa bibliothèque que des livres existant en un seul exemplaire. Vers le milieu du XIXe, siècle, la vente cataloguée de cette bibliothèque unique provoqua un grand émoi dans le Landerneau bibliophilique de l'époque.
Mais bien sûr chacun sait que le personnage était le fruit de l'imagination facétieuse du Montois Rénier Chalon et suite aux proportions atteintes par le canular, la vente fut annulée in-extremis.

René de BlC

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Bertrand : trimaniaque et non monomaniaque.

René : même Nodier y a cru, à la vente Fortsas !

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Pas de panique, Textor : ça se soigne.

Textor a dit…

Merci Jean Paul, vous m'enverrez une ordonnance.
Pour vous aider dans le diagnostic,je dois ajouter que j'ai une autre petite manie: Je collectionne les livres d’avant 1600 comportant le mot « libellus » dans leur titre ( Libellus De Optime Statu; Modesti libellus de vocabulis rei militaris ad tacitum augustus; De praeparatione ad mortem, libellus; Plutarchi Chaeronei de immodica verecundia libellus; etc ), …à condition qu’ils soient annotés par Jehan Lemoyne, un ami de Ronsard.
Chacun trouve son plaisir où il peut… Je n’ai encore assassiné aucun libraire.

Textor

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Au secours !
Textor est un VRAI maniaque !

Anonyme a dit…

En tant que libraires nous ne pouvons pas révéler sur la place publique les obsessions de nos clients...
Mais quand même, une, pour le plaisir : ce collectionneur qui ne cherche
que des livres sur les brouettes ou avec brouette dans le titre.
Voilà comment on vend l'E.O de la Brouette du Vinaigrier de Louis-Sébastien Mercier !
(et il n'est pas seul : voir le site neobrouettes.)
La morale : être maniaque, c'est être créatif !
N.M

Olivier a dit…

Non non, pas de monomanie. J'espère ne jamais arpenter les salons consacrés aux livres anciens en marmonnant "vous avez quelque chose sur la pêche au lancer?".

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=270688431543&ssPageName=STRK:MEWAX:IT

J'irais plus vite me direz-vous...
Olivier

Bertrand a dit…

Un très beau livre sur la pêche Olivier ! Que je me serais bien offert avant l'ouverture... mais le prix est coquet.. comme presque tous les vieux livres de pêche et de chasse d'ailleurs.

Une monomanie de plus à déclarer à la douane : les lettres autographes et les éditions du chansonnier Pierre-Jean Béranger... eh oui ! personne n'est parfait...

Vous en aurez ici bientôt de drôles de nouvelles d'ailleurs....

B.

Eric a dit…

Avec sur mes rayonnages 15 éditions (dont certaines en doubles) du cours de chymie de Lemery, je crains d'être fortement atteint de monomanie!
Mais je me soigne j'essaye de m'en séparer d'une tous les ans.

Eric

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...