lundi 2 juillet 2012

L'artiste mystérieux ... qui ? quoi ? quand ? où ? ou les bibliophiles à l'épreuve.


Qui saura nous dire à qui l'on doit cette très jolie composition ? De quand elle date ? et dans quelle publication on la trouve ?

PS : ceux qui savent déjà (parce que j'ai déjà montré cette composition ailleurs) sont priés de se taire ... merci pour les autres.

Bonne soirée
Bertrand Bibliomane moderne

7 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Firmin Gillot !?
du gillotage ?!
un grand classique
lithographe (né en 1819 en Eure-et-Loire, mort à Paris, paraît-il, mais jamais trouvé aux Archives, en 1872)
Sa maison fut reprise par son fils Charles (1853-1903)

Le Chalet de l'Arête a dit…

Jules Henault?

calamar a dit…

dommage qu'on ne le voit que par écran interposé ! j'imagine que la gravure (parle-t-on encore de gravure ?) brille et étincelle !

Anonyme a dit…

Grasset non? Proche de certaines compositions pour les Quatre Fils Aymon.
S.D.

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Bravo Samuel ! C'est bien la main d'Eugène Grasset.

Reste à trouver où et quand.

B.

belabes a dit…

L'éditeur d'art Ludovic Baschet a publié en 1881 Le Musée de la jeunesse,journal illustré pour la jeunesse publié sous la direction artistique de Adrien Marie, le graveur en était Gillot : s'agit-il d'une annonce pour ce journal ?

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Voici la réponse, bravo aux participants !

Cette chromotypographie ou épreuve en couleurs reproduite par le procédé de Charles Gillot dit gillotage, se trouve dans l'Album de l'Exposition du Cercle de la Librairie publié en 1881 à l'occasion de cette manifestation. C'est un très beau volume, grand in quarto, qui outre une partie historique sur l'histoire de la gravure et de l'imprimerie (texte), regroupe de nombreuses "réclames" pour un nombre important de professionnels du livre à l'époque (relieurs, libraires, éditeurs, imprimeurs, fabricants d'encres, etc). Cette jolie composition d'Eugène Grasser, qui, comme le soulignait un lecteur, n'est pas sans évoquer les Quatre Fils Aymon qui sera publié en 1883 par H. Launette (premier livre entièrement imprimé en couleurs par ce procédé de la chromotypographie (technique en plusieurs passages de couleurs avec repérage de la feuille).

Un beau livre que cet album dont je serai sans doute amené à reparler.

Bonne soirée,
B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...