samedi 6 avril 2013

On ne prête qu'aux riches ! ... La bibliothèque des ducs de Luynes aux enchères chez Sotheby's (29 et 30 avril 2013)

La bibliothèque des ducs de Luynes aux enchères chez Sotheby's

Un trésor provenant du château de Dampierre

L'AFP a relayé l'annonce faite par Sotheby's, en date de vendredi dernier, de la prochaine mise en vente de l'une des plus importantes bibliothèques privées de France, celle des ducs de Luynes. Jusqu'alors conservée au sein du château de Dampierre, la collection exceptionnelle sera mise aux enchères dans les locaux parisiens de Sotheby's, à l'occasion de deux ventes : la première au cours du mois d'avril et la seconde courant automne. Avis aux amateurs de livres anciens et autres bibliophiles.


Honoré Théodoric d'Albert de Luynes


Près d'un millier de lots seront proposés au public, autant d'ouvrages témoignant de l'histoire et reliés aux armes de la famille d'Albert de Luynes, à laquelle le duché-pairie avait été octroyé par Louis XIII au cours du 17e siècle. Et pour l'expert Dominique Laucournet, cette vente constitue « un événement dans le monde des amateurs de livres anciens et de bibliophilie ».

Selon lui : « Une telle bibliothèque ne s'est pas présentée sur le marché depuis la vente de la bibliothèque du château de La Roche-Guyon, succession de Gilbert de La Rochefoucauld, organisée par Sothebys en 1987. »

On retrouve dans cette collection d'ouvrages, traitant de sujets aussi divers que l'histoire, la généalogie, la littérature, les voyages, la philosophie, la religion ou la musique, quelques pièces importantes. Parmi elles : un album unique des fêtes données à Paris pour le mariage du Dauphin, héritier de Louis XV avec l'infante d'Espagne en 1745, un livre-coffret relié, orné de 19 aquarelles originales et estimé entre 200.000 et 300.000 euros.

La bibliothèque comprend également le recueil d'Androuet du Cerceau, traitant des Excellents Bastiments de France, 1576-1607, ouvrage recelant les planches du premier château de Dampierre. Ou encore une collection de partitions musicales imprimées et datant du 18e siècle, transcriptions d'oeuvres d'artistes comme Lullly, Glück, Rameau, Haydn...

La première vente aura lieu au sein de la Galerie Charpentier, les 29 et 30 avril 2013, et sera consacrée aux ouvrages millésimés entre le temps de Louis XIII et celui de la Révolution. La seconde, automnale, sera consacrée à la bibliothèque archéologique et historique sur le bassin méditerranéen du 8e duc de Luynes, le dénommé Honoré Théodoric, archéologue et mécène (1802-1867).

Source : http://www.actualitte.com/international/la-bibliotheque-des-ducs-de-luynes-aux-encheres-chez-sotheby-s-39890.htm (publié pour la première fois sur le site original Le lundi 28 janvier 2013 à 14:27:33 )

5 commentaires:

Hugues a dit…

Belle vente assurément, mais terriblement décevante quand on considère le battage médiatique autour de l'événement.

Quand le buzz ne fait pas tout, ou mon humeur chafouine sur le blog du Bibliophile:

Buzz Bibliophilie, ou le "Pschitt" de la vente de la bibliothèque des ducs de Luynes chez Sotheby's (29 et 30 avril 2013)

http://bibliophilie.blogspot.fr/2013/04/buzz-bibliophilie-ou-le-pschitt-de-la.html

Bon week-end à tous,
Hugues

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

C'est pas faux !

D'autant que la véritable question est à mon avis moins de savoir qui vend plutôt que va acheter ?

La date choisie pile au moment du Grand Palais ne me paraît pas anodine.

Il y a depuis longtemps un vrai problème entre les SVV et les libraires. La plupart des libraires font mine de ne rien voir, voire jouent dans le jeu des SVV courant ainsi à brève échéance à leur perte.

A suivre ...

Quel sera le produit total de cette vente ? un peu plus de 350 lots.
Allez, je me lance, disons entre 2 et 3 millions d'euros. Nous verrons si le futur me donne raison.

En tous les cas on reste loin des produits des ventes Berès par exemple.

Le Trésor de la bibliothèque des Ducs de Luynes pourrait être bien insuffisant pour réparer les toitures du château ... mais il paraît que ce n'est qu'une première partie. Le meilleur est peut-être pour la fin ?

B.

sebV a dit…

C'est sans doute ce qu'il nous sera vendu à l'automne: "la vente d'avril n'était qu'une mise en bouche"

Décidément les SVV prennent tout du commerce sauf le code !

Le Bibliophile Rhemus a dit…

ou quand les ventes de livres anciens ne devraient être faites que par des bibliophiles.

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

SALE TOTAL: 2,354,715 EUR

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...