lundi 1 avril 2013

Rétif de la Bretonne était-il fou ou tout simplement génial ? Fiches de libraire - 7 Rétif de la Bretonne passés au crible bibliophilique.


Rétif de la Bretonne était-il fou ? Telle est la question qui me vient à chaque fois que je lis quelques belles pages du Spectateur Nocturne. Faut-il être fou pour être génial ? encore une question qui risque bien de rester sans réponse. Quoi qu'il en soit je suis un admirateur inconditionnel de la prose de l'auteur du Pied de Fanchette et des Nuits de Paris. Peu importe finalement que beaucoup m'échappe, après tout, faut-il toujours tout comprendre.
Sur cette introduction un tantinet biblio-philosophique pascale, voici, extraites du catalogue d'un éminent libraire parisien, 7 notices de livres de Rétif de la Bretonne parmi les plus signicatifs : Ingénue Saxancour (1789), véritable rareté ; Le Palais-Royal (1790) ; Le Drame de la vie (1793), avec le rare portrait de Rétif par Berthet d'après Binet ; Le Paysan perverti (1776) ; Le Pied de Fanchette (1769), rarissime avec les pages de titres imprimées entièrement en rouge ; La Mimographe (1770) et les inimitables Nuits de Paris (1788-1790, mon titre fétiche tant il nous fait découvrir un Paris nocturne des plus passionnants et curieux.
Les prix sont en euros (catalogue postérieur à 2002 donc ...)





Je vous rappelle à cette occasion l'adresse de la Société Rétif de la Bretonne

http://www.retifdelabretonne.net/

Bonne lecture,
Bertrand

2 commentaires:

calamar a dit…

il était sans nul doute fou, il n'y a qu'à voir son obsession de découvrir systématiquement que ses maîtresses sont en réalité ses filles... mais les Nuits, c'est un monument !

Anonyme a dit…

Fou, c'est moi qui ai failli le devenir pour n'avoir pu remporter l'enchère sur un exemplaire complet de La quinzaine des dames nationales. Modeste bibliophie j'ai abandonné le lot pour moins de 1000 € a un concurrent avisé. Remord majuscule depuis.
Sylvain

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...