dimanche 1 avril 2018

Ode à R. et A. Mondrac ! O Grand Massacreur et Trespasseur de livres illustrés modernes !



Si tu n'aimes pas les beaux livres finement reliés,
Confie-les à l'ignoble Mondrac, dit le Massacreur,
Donne lui ton édition en tirage de tête, bon rognée,
Il en fera une affreuseté bien détestable, quel malheur !

Si tu n'aimes pas les beaux livres finement décorés,
Confie-les à l'ignoble Mondrac, dit le Trespasseur,
Donne-lui un cuivre, une aquarelle originale signée,
Il en fera une affreuseté bien détestable, quel malheur !



Et si par hasard les couleurs tu aimes,
Si les vifs coloris, le maroquin mal coupé,
Tu aimes aussi, confie-lui des peaux,
Il les coupera, taillera, rognera,
Sans art ni précision.

Il y a des artisans condamnables à perpétuité
Pour les forfaits qu'ils commettent
Mondrac est de ces assassins à châtier.
Pendons-le haut et court et souhaitons-lui
Que la postérité ne retienne pas même son nom.

Signé Le Petit-fils de Trautz (*)


(*) Nous avons pu examiner de près les reliures signées R. et A. Mondrac. Il faut se faire à l'idée que vues de près (de nos yeux vues) ces reliures sont bien plus détestables encore. Mondrac a dû relier plusieurs centaines de volumes, probablement dans les années 50 ou 60 ? La plupart des volumes que nous avons pu examiner étaient des grands formats in-4 ou grands in-8, tous massacrés sans exception. Les tentatives répétées de mosaïques sont les pires cauchemars qu'un bibliophile puisse imaginer. Ah oui ! Certes Mondrac ne manquait pas d'imagination dans ses décors ! Certes ! Seulement du point de vue réalisation technique c'est à peu près aussi réussi que si ces reliures avaient été confiées à un primate (encore ... un primate n'oserait pas cela !). Des centaines de tirages de tête (Mondrac ne pratiquait visiblement son crime que sur les tirages de tête, Japon et autres, avec dessins originaux et cuivres) ont ainsi été à jamais détruits. Dans le meilleur des cas il faudra pour les bibliophiles du futur qui auront en main Une Mondrac ... se précipiter pour la faire retirer illico. Car tout bradel papier uni non titré vaudra mieux que ces cochonneries honteuses pour l'histoire de la reliure d'art.

4 commentaires:

Jean-Paul Fontaine, dit Le Bibliophile Rhemus a dit…

Le mauvais goût de relieurs amateurs, aggravé par des mains malhabiles : il y a tout ce qu'il faut sur ebay pour contenter la néonullobibliophilie.

Anonyme a dit…

Hahahaha ... néonullobibliophilie.
Il faut bien que le pire existe pour que le meilleur trouve ses lettres de noblesse.
C'est étrange, on ne me l'a pas appris celui-ci à l'UCAD ...
Est-ce que ce sont des œuvres de débutants?
Sandrine ... pas anonyme mais flemmarde quant à l'identification.

Jean-Paul Fontaine, dit Le Bibliophile Rhemus a dit…

Est-ce si étrange que cela ?...

Anonyme a dit…

Je ne sais pas.
je conçois une certaine honte pour le métier quand je vois ces livres.
Ils me rappellent aussi que j'ai fait des mochetés dans ma vie aussi, au début, mais pas autant quand même ...
C'est pas mal quand même de voir ce qu'il ne faut pas faire.
Un concours de fin de première année à l'UCAD a donné quelque chose de similaire, presque.
cette manie des concours ...
Je n'avais pas mis ma reliure et ma boite tellement c'était moche et peu précis.
je l'es ai toujours, comme un rappel de ce que si on veut, on peut faire moche et rester à ce stade.
Il faut des tortionnaires comme profs, autrement Mondrac aurait plus d'héritiers qu'on ne croit ...
Sandrine.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...