mercredi 6 juin 2012

Les papiers dominotés du XVIIIe siècle (suite). Un papier fabriqué à Orléans vers 1780.

Un fidèle lecteur nous envoie ces jolies images, accompagnées de ce texte :


Après avoir dû déplacer ma bibliothèque pour des travaux domestiques, j’ai enfin retrouvé un ouvrage que je destinais à votre galerie de papiers dominotés et dont j’ignorais où il avait bien pu passer. Il s’agit de l’édition originale de Six semaines de la vie du chevalier de Faublas, pour servir de suite à sa première année par Jean-Baptiste Louvet de Couvret, à Londres et se trouve à Paris chez Bailly, libraire rue St- Honoré, vis-à-vis la Barrière des Sergens et chez les marchands de nouveautés, 1788. 2 vol. petit in-8, [tome I : XVI+ 185 pp.+1 f. n.c.; tome II : 2 ff. n.c.+ 198 pp.+ 1 f. n. c.], brochés sous couverture d’attente dominotée du temps. (Cioranescu 40. 899).


Voilà un ouvrage dont l’intérêt est renouvelé (grâce au Bibliomane moderne) par son papier de brochure ! Celui-ci (le papier) semble fabriqué à Orléans, chez ??? C’est un bon ouvrage, lu avec plaisir, acheté 140 fr. au siècle dernier. Je vous envoie les photos des 1e et 4e de couverture en JPEG pour le cas où vous souhaiteriez ajouter ces volumes à votre galerie.

Bibliophiliquement vôtre,
Dominique P.

Merci Dominique,
ce sont en effet de très jolis papiers typiques de cette époque. Je vais les ajouter illico à la galerie idoine.

Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Dans le gout sur ebay:
http://cgi.ebay.fr/Reliure-Papier-Dominotee-18e-L-Aminte-du-Tasse-Chez-Claude-Barbin-1676-BE-/370620387578?pt=FR_GW_Livres_BD_Revues_LivresAnciens&hash=item564ab250fa#ht_1568wt_692

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Très beau ! et pas cher il faut avouer. B.

Georges R. a dit…

Bonsoir,

je ne sais pas trop si c'est la méthode, mais j'ai une question: j'ai rencontré à plusieurs reprises ces reliures armoriées, sur des livres des années 1660/70, toujours petit format. J'en vois un sur le site ebay. Quelqu'un sait-il dit ce que c'est avec ces deux blasons?
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=140768370468

Eric a dit…

Chalon-sur-Saone ?

Eric

Wall a dit…

J'ai une reliure similaire, j'avais fait quelques recherches mais je n'ai rien trouvé.
Chalons sur Saone me parait être une mauvaise hypothèse : pourquoi les fleurs de lys de l'autre côté?

Eric a dit…

OHR 1051_2 :
"Chalon-sur-Saone", D'azur à trois annelets d'or
On ne saurait exactement préciser l'origine des armes de la ville de Chalon-sur-Saone: on peut supposer que les trois annelets qu'elle porte dans son blason se rapportent aux monnaies féodales du duché de Bourgogne.
Plusieurs personnes, notament au cours du XVIIe siècle firent des donations au collège de la ville.
Elles faisaient frapper sur les volumes offerts soit les armes de Chalon seules, soit les armes de France sur un plat et celles de la ville sur l'autre, soit un fer ..."


Eric

Wall a dit…

Donc votre hypothèse était bonne. Voilà une info que je vais mettre avec cette reliure.

Geroges R a dit…

Bonsoir,

merci pour votre rapidité à répondre. Cette énigme (pour moi) n'en est plus une

G.R.

Textor a dit…

Je confirme qu’il s’agit bien des armes de France et de Chalons, comme sur cette reliure de remise de prix, liée à une donation d’Antoine Druot, sommelier du roi :

http://le-bibliomane.blogspot.fr/2009/06/petite-histoire-des-ex-dono.html

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...