jeudi 14 novembre 2013

22 messieurs photographiés dans une belle bibliothèque au tournant du XXe siècle ... Qui sont-ils ? Où est-ce ?



Qui saura reconnaître le lieu de cette prise de vue vers 1900 ?

Et ces 22 messieurs ? Qui sont-ils ?



15 commentaires:

calamar a dit…

les top model pour le salon de la moustache.

Textor a dit…

Ils sont entourés de livres… une société de Bibliophiles indépendants ? … en même temps, ces livres semblent en reliure uniforme , genre Sirey-Dalloz ; … la bibliothèque de l’ordre des avocats ?… ou d’une société savante… ?

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Je pense que la solution (que je n'ai pas) se trouve dans l'identification du buste en pierre ou en plâtre posé sur la bibliothèque...

B.

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Je me demande si le deuxième en partant de la droite sur le rang le plus haut n'était pas Louis Barthou ... mais ils se ressemblent tous :-/

B.

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Louis Barthou était avocat avant de devenir ministre ouaf ouaf ..

B.

Textor a dit…

J'avais justement agrandi la photo pour mieux voir le platre, mais le problème c'est que la statue a la même tête que les membres de cette société !! :)

Textor a dit…

La photo est floue mais je trouve à la statue des airs de ressemblance avec Edouard Pelay, fondateur de la société rouenaise de Bibliophilie.

http://www.paris-normandie.fr/article/autres-actus/edouard-melite-pelay

Anonyme a dit…

Bien... en tous les cas ce n'est pas la dernière promo de l'Ecole du rire...
Le buste... bien visible sur les épaules, des pans de robe... universitaire ?... qui semblent plus prononcés d'un côté... serais-ce l'épitoge ?... nous pourrions avoir là le buste d'un professeur d'université... après Droit ou Médecine telle est la question !
Xavier

Anonyme a dit…

...plus je regarde ce buste plus j'y vois Michel de l'Hospital...
Xavier

ccoeurjoli a dit…

...Ce jour là, après avoir tenu leur assemblée annuelle, la photo était de rigueur afin de démontrer combien leur art était important : "comment bien nouer sa cravate"... et c'est vrai que quelques uns ont de fort jolies cravates !!!...
non, hélas, je n'ai pas la réponse à cette énigme ! mais j'attends avec impatience la réponse -si elle existe- !

Arco Amirad a dit…

Bonjour, cliché intéressant... Il s'agit en effet d'un buste de Michel de l'Hospital. La pièce à mon avis n'est pas une bibliothèque mais la salle d'honneur d'un bâtiment officiel (mairie, institution...). Au regard du physique des hommes nous ne sommes ni en France du sud ni en France du nord, donc zone intermédiaire. Par ailleurs il ne s'agit pas d'une assemblée de bibliophiles car les livres sur rayonnages de par le style et les dimensions, sont des ouvrages de référence (codes, annuaires professionnels...). Sur le montant intermédiaire de la boiserie se trouve sous cadre un extrait de règlement. Autre détail très intéressant : il ne s'agit pas d'une assemblée homogène car 6 des hommes au moins ne portent pas le veston mais ce qu'on appelait une blouse... donc deux professions (ou représentations sociales) distinctes et peut-être une hiérarchie entre eux ce que le vêtement traduit. Tous les hommes ont entre 35 et 60 ans (aucun jeune) donc des gens éduqués de la ville (les mains ne sont pas des mains de travailleurs manuels) et surtout aucun vieux : exclusion du groupe à l'âge de la retraite ?... impensable pour un groupe de bibliophiles. Mon pronostique : nous sommes dans la grande salle de la mairie de Riom (Auvergne) en 1905 où les divers personnels ont été rassemblés pour La photo à l'occasion du banquet commémoratif du 500ème anniversaire de la naissance de l'enfant du Pays, Michel de l'Hospital... Arco Amirad

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Bravo pour ces déductions ! J'avais pensé à Clermont-Ferrand, mais ne connaissant ni Riom ni Clermont, ...

B.

calamar a dit…

mouais... déductions ingénieuses, mais je ne partage pas la conclusion... le salon d'honneur de Riom aurait (a) plus de hauteur sous plafond, une cheminée plus imposante. Les personnes n'ont pas l'air "officiel" de représentants du peuple.
Pourrait-on être dans un foyer d'une université ou d'une école, avec le personnel (professeurs, préparateurs) ? école de droit par exemple.

Textor a dit…

Il faut faire parler leur ADN. Vous avez relevé les empreintes sur la photo ?
T

Arco Amirad a dit…

Bonsoir Calamar, votre remarques n'est pas forcément fausse, pour autant : Riom en 1905 n'est ni Dijon ni Troyes, juste une très petite ville d'avant l'installation des usines Michelin qui firent sa fortune, la mairie n'ayant pas la hauteur de toiture des Hospices de Beaune. Pour votre second commentaire je me serais sans doute mal exprimé : il ne s'agit pas de "représentants du peuple" mais du personnel de la mairie, des individus plus composites bref : des fonctionnaires municipaux de l'époque. AA.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...