mardi 8 janvier 2013

AQ ? ... Qui c'est ? C'est qui ? AQ ?


Détail du centre du second plat de reliure

AQ c'est qui ? Et l'artiste ?


Le Bibliomane moderne est facétieux certains soirs ... Alors ? A qui appartiennent ces deux initiales AQ dans un bel ornement imprimé en noir au second plat d'une reliure ?

Quel artiste a bien pu dessiner cet écu ?

A vos neurones !

Bonne soirée,
Bertrand Bibliomane moderne


Le second plat dans son intégralité


détail de la signature de l'artiste qui a dessiné la marque d'Albert Quantin



détail du premier plat du volume (pleine toile dorée, décor en noir)



Il s'agit d'un volume de la revue dirigée par Albert Quantin
Le Monde Moderne
1895-1905
ici première année, deuxième semestre, 1895


Allez ! Je vous en montre un peu plus ... je vois que vous calez ... Il faut chercher un décorateur Art Nouveau car comme vous voyez le premier plat de cette reliure est typique ! Il s'agit en fait d'une reliure industrielle sortie des ateliers de la Veuve Fernandez (qu'on retrouve également comme relieuse de quelques cartonnages Hetzel / Jules Verne). Les initiales de l'artiste en question semblent se trouver sous les initiales AQ ... on lit CP ou PC ? Mais le premier plat de la reliure et le dos ne sont cependant pas marqués de ces initiales et alors on peut penser à plusieurs artistes qui ont produit des décors dans ce genre à la même époque (ici 1895), comme Adolphe Giraldon, Henri Caruchet, Eugène Grasset, etc.

Alors, une idée ?

9 commentaires:

Le Bibliophile Rhemus a dit…

Albert Quantin

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Bravo ! Albert Quantin ! c'est exact.

Et comme tout se passe désormais sur Face de Bouc, la réponse avait déjà été trouvée par une lectrice attentive.

Et maintenant, le nom de l'artiste qui a fait le dessin de cette marque et le décor de toute la reliure je pense ? Pas simple.

B.

Textor a dit…

Pour le relieur, je dirai Amand. Car cet ex-libris de 1883 parfaitement identifié par http://ex-libris.artblog.fr/40449/Ex-libris-A-Q/
se retrouve sur un exemplaire de « Mémoire confidentiel adressé à Mazarin par Gabriel Naudé » 1870. Très bel exemplaire, bien établi par Amand. Ex-libris gravé portant le chiffre AQ et la devise « Liber libro ».
Si Albert Quantin était fidèle à un seul relieur, on tient le bon candidat ...
T

Textor a dit…

Oui, mais bon, je n'avais pas encore vu les nouvelles photos, alors je retire ma proposition avant d'être la risée de tous les spécialistes du 19ème siècle ...
T

femme russe a dit…

Impressionnant!!

Le Bibliophile Rhemus a dit…

avec le blog, je n'ai plus le temps de suivre Fesse-Bouc

calamar a dit…

la plaque semble signée "veuve Fernandez et Cie" dans la plume ? CP ou PC serait un artiste employé par cette firme ?

De Natura Libris a dit…

Non, Albert Quantin utilise ses initiales dès 1880 comme marque d'éditeur (vu sur la page de titre du Faust). Le dessin et l'auteur sont le même: PC
A noter qu'il utilise une marque différente lorsque il est imprimeur (même ouvrage).

(Bertrand, je te met tout ça sur FB)

Bertrand Hugonnard-Roche a dit…

Vu Sébastien, merci.

Je pense que l'artiste qui a dessiné la couverture de la revue Le Monde Moderne (1895 première année), et dont le relieur a fait un cartonnage toile, est différent de celui qui a dessiné la marque de Quantin.

L'ornmentation du plat de reliure est typiquement Art Nouveau, et en 1880... on en est encore loin en France je crois.

Adolphe Giraldon me semble être un bon candidat.

B.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...