mercredi 5 juin 2019

Chansons (paillardes) ou le curiosa qui résiste à nos investigations ... 20 illustrations au trait par un artiste inconnu (réservé aux adultes).


Premier plat de couverture

Voici le cas d'école qui arrive parfois au libraire ou à l'amateur : un livre qui résiste à toutes nos investigations, sur lequel on ne trouve rien, un livre qui n'est référencé nulle part ... sauf erreur et omission de notre part bien évidemment (il faut savoir rester prudent).

- Pas dans Dutel (Bibliographie des livres érotiques publiés clandestinement)
- Pas dans Pia (livres de l'Enfer)
- Pas dans la vente Gérard Nordmann
- nous n'avons rien trouvé qui ressemble dans les résultats de vente aux enchères
- nous n'avons jamais croisé auparavant cet "illustrateur" dont le style est affirmé

Bref. Nada !


Quatrième de couverture


Page de titre


Page de justification


Page de numérotation



Première page de chanson



Page de texte suivant la première page de chanson
(le texte est imprimé assez médiocrement, certainement en cliché photogravure)

Je vais essayer de vous décrire ce mystérieux volume de la façon la plus précise qui soit.

Il s'agit d'un volume broché de format in-4, soit 25,2 x 19,2 cm recouvert d'une couverture de papier marron légèrement chiné (sans rabats). Le premier plat de la couverture est imprimé en noir du simple titre "Chansons" et orné d'une illustration en noir également (deux hippocampes se tournant le dos). Le dos de la couverture est muet. La quatrième de couverture est ornée d'une vignette ronde de 40 mm de diamètre (un chanteur en train de chanter), vignette qui est sans conteste de la même main que les illustrations hors-texte dans le volume. Le volume s'ouvre sur un feuillet blanc. Vient ensuite la page de titre qui est identique à la couverture. Vient ensuite un feuillet de justification du tirage imprimé au recto unique, en bas à droite on lit : il a été tiré de cet ouvrage quarante exemplaires numérotés de 1 à 40 sur papier Japon Impérial et cinq cents exemplaires numérotés de 41 à 540 sur vélin pur fil et Madagascar Lafuma. Vient ensuite un feuillet comportant la numérotation avec imprimé : Exemplaire numéro 208. 208 étant imprimé au composteur. Viennent ensuite les feuillets de texte en commençant par la chanson initulée Les Filles de Camaret. Voici la liste complète des chansons comprises dans ce volume :

- Les filles de Camaret
- Les trois orfèvres
- Le plaisir des dieux
- Les moines de Saint-Bernardin
- La femme du vidangeur
- Vivre sans souci
- La patrouille
- A Gennevilliers
- La femme du roulier
- Le père Dupanloup
- Le cordonnier Pamphile
- Jean Gilles
- Chanson de Lourcine
- La ceinture
- O mon berger fidèle
- Les cent louis d'or
- Le grenadier de Flandre
- Les poils du cul
- En revenant de Lonjumeau
- Le brick goélette

Soit 20 chansons auxquelles répondent 20 illustrations hors-texte imprimées en noir au trait. Les illustrations hors-texte sont toutes de la même main, évidemment non signées. Elles mesurent environ 16,3 x 11,3 cm et sont circonscrites dans un cadre rectangle de cette dimension, bien défini. Concernant le texte des chansons qui précède chaque illustration hors-texte, il n'est pas paginé et peut varier de 4 pages à 6 pages environ. La première page de chaque chanson donne la partition avec les paroles, les feuillets suivant uniquement les paroles. Chaque début de page de texte de chanson est illustré d'une lettrine, qui n'est pas érotique (ou si peu). A noter que dans notre exemplaire (1 des 500 exemplaires sur vélin pur fil) les pages de texte sont imprimées effectivement sur papier vélin pur fil ivoire tandis que les hors-texte sont imprimés sur papier Madagascar Lafuma. Le volume s'achève sur un feuillet blanc. Aucune autre indication.





















Les 20 illustrations hors-texte 16,3 x 11,3 cm environ

Nous avons essayé de vous montrer en photo dans ce billet tout ce qui compose ce volume. Vous pouvez ainsi juger du style de l'illustrateur et de la mise en page caractéristique.

Que dire de plus ? Qu'on n'est pas plus avancé ! Mais que ce livre est assez joli. Les illustrations sont franchement érotiques avec une certaine dose de gigantisme dans la mise en image du sexe masculin. Un indice ? Ces illustrations sont-elles à la base des gravures sur bois ? sur linoléum ? Nous ne savons pas. Ce qui ressort de ces illustrations typiques est que l'artiste me semble très influencé par l'imagerie rabelaisienne. On y retrouve des influences de Gustave Doré (Contes drolatiques de Balzac). L'artiste abuse des hachures pour donner du relief et des ombres à ses dessins. Je laisse à chacun se faire une idée plus précise sur cet artiste dont nous n'avons pas retrouvé le trait dans aucun des livres érotiques illustrés que nous connaissons.

Ce recueil de chansons paillardes, chansons à boire pour les uns, chansons cochonnes pour les autres, est intéressant à plus d'un titre comme nous pouvons le voir en admirant le talent de l'artiste qui l'a illustré. Peut-être en saurons-nous plus un de ces jours ...

Vos remarques et suggestions seront précieuses pour tous les amateurs. Merci.

Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...