lundi 6 juin 2016

Les souscripteurs de la Sainte Bible avec 300 figures d'après Marillier et Monsiau (1789-1804), par W.

En 1789 commença la publication d'une très belle édition de la Bible (*), reprenant le texte de Lemaistre de Sacy, et illustrée de 300 figures et 1 carte. Cette édition était vendue en souscription en plusieurs versions : 

  • Format in-4
    • ordinaire
    • vélin
    • vélin avant la lettre
  • Format in-8
Publiée en 12 volumes, avec les planches inégalement réparties (de 9 à 84 planches suivant les volumes) entre les 11 premiers volumes et un 12 volume de tables, elle fut souscrite à un assez grand nombre d'exemplaires. Si les bibliographies ne nous disent rien de particulier sur ce nombre, la liste des souscripteurs nous est en revanche bien donnée dans le dernier volume.

Nous pouvons ainsi dire que le tirage souscrit est de 1025 exemplaires (auquel il faut ajouter l'exemplaire contenant les dessins originaux, avec un double tirage des gravures avant et après la lettre) :
  • 95 in-4 dont
    • 76 exemplaires ordinaires
    • 16 exemplaires sur vélin
    • 3 exemplaires sur vélin avant la lettre
  • 930 in-8


Le liste des souscripteurs étant précise, nous avons donc un échantillonnage des bibliophiles de l'époque, issus principalement des milieux habituels pour l'époque : aristocratie (dont quelques princes), bourgeoisie établie (dont notaires, hauts fonctionnaires, militaires), ecclésiastiques (peu nombreux en proportion). Auxquels s'ajoutent les libraires. De manière anecdotique, nous remarquons un certain Ourdet, boulanger à Rouen. Toutes les professions n'étant pas indiquées, une étude purement sociologique est impossible. Nous nous proposons donc de faire une étude suivant les informations dont nous disposons sur les acheteurs : professionnel ou particulier, pays d'origine, un mix des deux, les français et les belges en particulier.
Tous les chiffres ne seront pas détaillés, seulement les principaux. Les graphiques illustrent mieux cette petite étude.

Qualité du souscripteur


Tout d'abord, intéressons-nous à la répartition entre professionnels (librairies, marchands d'estampes) et particuliers. Nous comptons 432 souscripteurs, se répartissant ainsi :
  • 104 professionnels
  • 328 particuliers


Sans surprise, si on regarde avec le nombre d'exemplaires souscrits, la proportion change radicalement puisque peu de particuliers commandaient plusieurs exemplaires alors que certains libraires en commandaient plusieurs (certains beaucoup même, mais nous y reviendrons un peu plus loin). On a ainsi :

  • 670 exemplaires souscrits par des professionnels.
  • 355 exemplaires souscrits par des particuliers.

Nous pourrions faire aussi la distinction suivant la qualité des exemplaires, mais elle est globalement du même ordre, puisque nous avons :
  • Professionnels :
    • 71 in-4 dont 64 ordinaires et 7 vélins
    • 599 in-8
  • Particuliers :
    • 24 in-4 dont 12 ordinaires, 9 vélins et 3 vélins avant la lettre
    • 331 in-8
Remarquons néanmoins que plus l'exemplaire est beau, plus le collectionneur a tendance à souscrire lui-même.

Origine du souscripteur

Nous trouvons des souscripteurs dans différentes pays, dont 735 exemplaires en France et 290 à l'étranger, répartis de la manière suivante :
  • France :
    • 64 in-4 dont :
      • 48 ordinaires
      • 13 vélins
      • 3 vélins avant la lettre
    • 682 in-8
  • Allemagne :
    • 12 in-4 dont :
      • 11 ordinaires
      • 1 vélin
    • 20 in-8
  • Angleterre :
    • 1 in-4 vélin
    • 1 in-8
  • Autriche :
    • 2 in-4 ordinaires
    • 1 in-8
  • Belgique :
    • 10 in-4 dont :
      • 9 ordinaires
      • 1 vélin
    • 201 in-8
  • Italie :
    • 1 in-4 ordinaire
    • 11 in-8
  • Pays-Bas :
    • 3 in-4 ordinaires
    • 15 in-8
  • Portugal : 
    • 4 in-8
  • Russie : 
    • 2 in-4 ordinaires
    • 13 in-8
Répartition des exemplaires souscrits par pays.

On remarquera bien entendu la très nette dominance française, logiquement, et belge aussi parmi les étrangers. Les souscripteurs étrangers étaient tous européens, ce qui n'est pas étonnant pour l'époque.

Type d'acheteur et origine

Des données présentées ci-dessus, nous pouvons maintenant regarder la proportion d'étrangers parmi les souscripteurs professionnels ou particuliers, ainsi que la proportion professionnels et particuliers en France et à l'étranger.

Les souscripteurs professionnels

Ils sont donc au nombre de 104 dont 82 français et 22 étrangers. Même s'il y a une très nette prédominance du nombre de souscripteurs professionnels belges, 12 en tout et 77 exemplaires, on remarque que c'est un peu plus de la moitié en nombre de souscripteurs et d'exemplaires alors que les exemplaires souscrits en Belgique sont les plus nombreux à l'étranger. Tous les pays étrangers sont représentés par au moins un libraire souscripteur.






La proportions est sensiblement la même, les professionnels français ayant commandé en moyenne (en arrondissant légèrement) 6 exemplaires et les étrangers 7.

Ils n'ont en revanche souscrit à aucun exemplaire sur vélin avant la lettre mais ont quand même souscrit une grande part des exemplaires in-4. La répartition donne ceci : 




Les souscripteurs particuliers

Ils sont au nombre de 328 dont 220 français et 108 étrangers. Parmi les étrangers, 96 sont belges et 12 des autres pays nommés précédemment sauf le Portugal. Cette proportion de belges parmi les souscripteurs particuliers s'explique par l'activité de deux personnes : Le Charlier (libraire à Bruxelles) et Vannakere ont obtenu de nombreuses souscriptions en Belgique (et un peu en France pour le second). Ils devaient être des représentants ou associés de l'éditeur et ont donc tenu à voir leur nom figurer à côté du nom de chaque souscripteur qu'ils ont obtenu.


La proportion est quasi-identique si on s'intéresse à la destination des exemplaires souscrits, étant donné que très peu de souscripteurs ont commandé plusieurs exemplaires.
La répartition suivant la qualité de l'exemplaire donne ceci :



Les souscripteurs français

Nous verrons plus en détail les souscripteurs français dans une partie suivante. Ici, nous ne regarderons que d'un point de vue général, la répartition professionnels/particuliers en nombre de souscripteur et en nombre de souscriptions ainsi que le choix des exemplaires.






Les souscripteurs étrangers

Comme dans la partie précédente, nous ne verrons pas en détail les souscripteurs étrangers mais apporterons une vision générale de la répartition professionnels/particuliers en nombre de souscripteur et en nombre de souscriptions ainsi que du choix des exemplaires. Une partie suivante traitera du cas particulier de la Belgique.






Le cas de la France

Pour rappel, les souscripteurs français, au nombre de 302 (82 professionnels et 220 particuliers) ont souscrits 746 exemplaires (64 in-4 et 682 in-8) dont 487 pour les professionnels (54 in-4 et 463 in-8) et 237 pour les particuliers (13 in-4 et 224 in-8). Nous allons ici abandonner la différence professionnel/particulier et se concentrer sur la géographie.

Si on fait un découpage un peu arbitraire de la France (la carte après indique grossièrement les régions choisies), on obtient ceci :
  • Paris et sa région :
    • 35 in-4 ordinaires
    • 11 in-4 vélins
    • 2 in-4 vélins avant la lettre
    • 244 in-8
  • Nord :
    • 1 in-4 ordinaire
    • 53 in-8
  • Grand-Ouest :
    • 4 in-4 ordinaires
    • 181 in-8
  • Sud-Ouest :
    • 2 in-4 ordinaires
    • 25 in-8
  • Sud-Est (y compris Rhône-Alpes, Savoie) :
    • 3 in-4 ordinaires
    • 1 in-4 vélin
    • 53 in-8
  • Est :
    • 1 in-4 ordinaire
    • 1 in-4 vélin
    • 1 in-4 vélin avant la lettre
    • 91 in-8
  • Centre (Centre-Auvergne-Limousin) :
    • 2 in-4 ordinaires
    • 36 in-8


Après avoir trié les données, nous pouvons remarquer ceci sur les souscripteurs français :

  • Paris et ses environs totalisent près de la moitié des exemplaires souscrits.
  • Le grand-ouest est une région particulièrement riche.
  • Le centre et le sud-ouest ont peu souscrit.
  • La Bourgogne et Metz sont les principales sources de souscription dans l'est (32 sur la région Bourgogne actuelle, donc l'unique exemplaire avant la lettre vendu en province et 31 pour Metz).
  • Les 31 exemplaires de Metz sont souscrits par le libraire Devilly.
  • Lille est la principale source de souscription dans le nord (32 à Lille même, 44 avec Dunkerque et Valenciennes).
  • Rouen en particulier est exceptionnellement riche avec 106 exemplaires souscrits dont 54 par les frères Vallée, libraires. Mais même sans ces frères, ce sont déjà 52 exemplaires pour cette seule ville, ce qui est énorme comparé aux autres. 
  • Rennes (23 exemplaires) et Nantes (20 exemplaires) sont aussi des villes ayant beaucoup souscrit.
De manière anecdotique, signalons aussi les deux acheteurs de la région Auvergne :
  • Mademoiselle Marchand à Auzon (Haute-Loire) qui a pris 1 exemplaire in-8.
  • Le libraire Landriot à Riom (Puy-de-Dôme) qui a pris 6 exemplaires in-8. Riom était une petite ville riche à l'époque, comme le montre les hôtels particuliers du vieux Riom pour ceux qui connaissent.

Le cas de la Belgique

La Belgique est le plus gros souscripteur après la France, loin devant les autres pays étrangers puisque 211 exemplaires souscrits à l'étranger sur 290 le sont pour des belges. Certes, il est un peu anachronique de parler de Belgique à cette époque, mais l'importance de cette région de souscription nous pousse à le faire.

Dans un premier temps, on peut remarquer que c'est surtout les Flandres et Bruxelles qui ont souscrit, la Wallonie ayant peu souscrit (même très peu... autour de 20% des souscripteurs belges étaient wallons). Mais à l'époque, les flamands connaissaient tous très bien le français et avaient même parfois tendance à parler en priorité en français. La proportion de souscripteurs flamands et bruxellois est dans le même ordre que la proportion de flamands et bruxellois en Belgique à l'époque. 

Voici la liste des villes ayant le plus fourni de souscripteurs (sachant que pour certains, on ne sait pas le nom de la ville et qu'ils ne sont donc pas comptabilisés) :
  • Bruxelles : 55 exemplaires (4 in-4 et 51 in-8)
  • Gand : 50 exemplaires (1 in-4, 1 in-4 vélin et 48 in-8)
  • Liège : 19 exemplaires (2 in-4 et 17 in-8)
  • Anvers  : 8 exemplaires (2 in-4 et 6 in-8)
On voit ici aussi la richesse de Gand qui a acheté quasiment autant d'exemplaires que Bruxelles!

Conclusion et remarques

Cette petite étude permet de mettre en lumière qui s'intéressait aux livres français à l'époque. Certes il s'agit d'un livre religieux, mais de grande qualité par son impression, même au format in-8 et par sa riche illustration. Il serait intéressant de faire la même étude pour un autre livre de l'époque pour voir si on retrouve le même genre de répartition.

Quoiqu'il en soit, on s'aperçoit de plusieurs choses :
  • Les professionnels commandent en moyenne à peu près autant d'exemplaires, qu'ils soient français ou étrangers
  • Les étrangers sont plus souvent des particuliers
  • Plus l'exemplaire est beau, plus la proportion de particuliers est importante. C'est sûrement une conséquence du coût puisque la somme à investir est plus lourde. Ainsi, les in-4 souscrits par les particuliers sont à 50% sur vélin (avant ou après la lettre) contre 10% des exemplaires in-4 souscrits par les professionnels.
  • Paris, sans surprise, est l'origine principale des souscripteurs.
  • Certaines villes sont riches à l'époque : Rouen, Rennes, Nantes, Lille, Metz, Gand, Bruxelles.
Notons enfin quelques limites dans cette étude. En effet, quelques petites erreurs se sont glissées, principalement dans les chiffres qui peuvent légèrement varier. Quoiqu'il en soit, le but de cet étude était principalement d'en tirer des grandes tendances, d'où le nombre de camemberts, et nous attendons que quelqu'un d'autre se propose pour une autre étude du genre afin de pouvoir comparer!

W.

(*) La Sainte Bible, contenant l'Ancien et le Nouveau Testament, traduite en françois sur la Vulgate, Par M. Le Maistre de Saci. Nouvelle édition, ornée de 300 figures, gravés d'après les dessins de M. Marillier. Paris, Defer de Maisonneuve, 1789-179. (tome 1 à 4), Paris, Bastien et Ponce, 179. (tome 5), Paris, Gay, Ponce et Belin, an VIII-an XII (1800-1804) (tome 6 à 12).

3 commentaires:

Jean-Paul Fontaine, dit Le Bibliophile Rhemus a dit…

Il s'agit bien de " La Sainte Bible, contenant l’ancien et le nouveau Testament " (1789-An XII, Impr. de Monsieur [vol. I-III], Didot le Jeune [vol. IV-V], Gay, Ponce et Belin [vol. VI-XII], 12 vol.), par Louis-Isaac Le Maistre de Sacy ?

Anonyme a dit…

Intéressante étude. L'article ne dit pas combien de souscripteurs n'ont jamais pu lire leur exemplaire sur vélin pour s'être fait guillotiner entre temps !
La liste des souscripteurs à cette époque étant souvent conservée et reliée avec le livre, il serait intéressant de comparer avec d'autres types d'ouvrage. Par exemple, je trouve élevé le pourcentage des souscriptions fait par les professionnels (un quart) par rapport à une liste de souscription que j'ai sous les yeux où le volume des libraires parait se limiter à quelques %. (il s'agit du dictionnaire historique Grillet, à peine postérieure à cette Bible.) Textor

PEL a dit…

La collation de mon exemplaire (12 vol in-8°, reliure uniforme en cartonnage d'attente) n'est pas aussi limpide que celle donnée par Jean-Paul :

Tome I : à Paris, Chez Defer Maisonneuve, de l'Imprimerie de Monsieur, M DCC LXXXIX
Tome II et III : à Paris, Chez Defer Maisonneuve, de l'Imprimerie de Monsieur, 1791
Tome IV et V : à Paris, Chez Defer Maisonneuve, de l'Imprimerie de Didot le Jeune, sans date
Tome VI : à Paris, Chez Gay (Libraire), Ponce (Graveur), Belin (Imrimeur-Libraire), an VIII
Tome VII : à Paris, Chez Gay, Ponce, Belin, an IX
Tome VIII : à Paris, Chez Gay, Ponce, Belin, an X
Tome IX : à Paris, Chez Defer Maisonneuve, de l'Imprimerie de Didot le Jeune, sans date
Tome X : à Paris, Chez Bastien (Libraire), Ponce, Belin, an VIII
Tome XI et XII : à Paris, Chez Gay, Ponce, Belin, an XII

J'ai donc un tome X un peu curieux, dont la date de publication serait antérieure à celle des tomes VII et VIII, et chez qui le libraire Bastien a remplacé le libraire Gay (mais ils sont à la même adresse au 463 rue de la Harpe)

Amusant

PEL

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...