vendredi 25 septembre 2020

La Pierre de Touche Politique du sieur Eustache Le Noble, polygraphe de son état (1689-1692). 36 pages de titres "à la sphère armillaire" avec adresses de libraires fantaisistes. Etat des lieux.







Nous donnons dans ce billet la liste complète des Pasquinades (et autres petits opuscules) du Sieur Eustache Le Noble réunies au sein de l'édition de ses Œuvres donnée en 1718 par le libraire Pierre Ribou. Cette édition de 1718 est complète en 19 volumes in-12 et se trouve aujourd'hui très difficilement complète sur le marché bien qu'on puisse en repérer quelques exemplaires complets dans les dépôts publics.

Comme l'indique Philippe Hourcade, dans sa thèse imprimée en 1990 "Entre Pic et Rétif, Eustache Le Noble (1643-1711)" : "L'incurie, la plus haute fantaisie semblent avoir présidé à la constitution de ce recueil au nombre de volumes, en apparence, bizarrement incomplet. Philippe Hourcade souligne que l'aspect commercial seul avait sans aucun doute motivé le libraire Ribou dans cette entreprise. A noter que précisément en ce qui concerne les trois volumes des Œuvres données par Ribou contenant les Pasquinades et les petits opuscules avec titres séparés (tomes VII à IX) la date des titres généraux n'est pas 1718 mais 1690-1692 (voir les reproductions qui suivent).


Voici la liste des Pasquinades dans l'ordre où elles ont été reliées dans les tome VII à IX des Œuvres publiées par Pierre Ribou. Chaque Pasquinade possède sa propre page de titre "à la sphère armillaire", à chaque fois avec une adresse de libraire des plus fantaisistes (sauf 31 - Midas - qui est sous adresse exacte de Jouvenel et Mazuel, libraires parisiens habituels de Le Noble.

* * * *

* *

*

1 - LE CIBISME. PREMIER DIALOGUE. Entre Pasquin & Marforio, sur les Affaires du Temps. Jouxte la copie imprimée, A ROME, Chez Francophile Alethophile. Octobre. M. DC. XCI. (1691). 46 pages.

2 - LE SONGE DE PASQUIN, OU LE BAL DE L'EUROPE. SECOND DIALOGUE, sur les Affaires du Temps. Jouxte la copie imprimée, A LONDRES, Chez Jean Benn. M. DC. LXXXIX. (1689). 46 pages.

3 - LE COURONNEMENT DE GUILLEMOT ET DE GUILLEMETTE avec le Sermon du grand Docteur Burnet. TROISIEME DIALOGUE, entre Pasquin & Marforio, sur les Affaires du Temps. Jouxte la copie imprimée, A LONDRES, Chez Jean Benn. M. DC. LXXXIX. (1689). 46 pages.

4 - LE FESTIN DE GUILLEMOT. QUATRIEME DIALOGUE de Pasquin & de Marforio. Jouxte la copie imprimée, A LONDRES, Chez Jean Benn, M. DC. LXXXIX. (1689). 46 pages.

5 - LA CHAMBRE DES COMPTES D'INNOCENT XI. DIALOGUE entre Saint Pierre & le Pape à la porte du Paradis. Jouxte la copie imprimée, A ROME, Chez Francophile Alethophile. Septembre. M. DC. LXXXIX. (1689). 46 pages.

6 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Janvier 1690. LA BIBLIOTHEQUE DU ROI GUILLEMOT. SIXIEME DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A LONDRES, Chez Jean Benn. M. DC. XC. (1690). 48 pages. 

7 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Février 1690. LA FABLE DU RENARD. Jouxte la copie imprimée, A LEYDE, Chez William Newking, M. DC. XC. (1690). 46 pages.

8 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Mars 1690. LA DIETE D'AUGSBOURG. HUITIEME DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A VIENNE, Chez Peter Hanscoop. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

9 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Avril 1690. LA LOTTERIE DE PASQUIN. IX. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A BASLE, Chez Eugène Tyrannomastix. M. DC. XC. (1690). 46 pages.

10 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Mai 1690. L'OMBRE DE MONTMOUTH. X. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée. A OXFORD. Chez James Goodking. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

11 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Juin 1690. LES MEDAILLES. XI. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée. A AMSTERDAM. Chez Eugène Philalethe. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

12 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Juillet 1690. LA CLEF DU CABINET DE NEUFBOURG. XII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée. A HEIDELBERG. Chez Neopolo Palatino. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

13 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Août 1690. LE TRIOMPHE. XIII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée. A FLEURUS, Chez Valdekin Bien Battu. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

14 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Septembre 1690. LES OMBRES DE SCHOMBERG ET DE LORRAINE. Jouxte la copie imprimée. A DUBLIN, Chez Le Vieux Belle-Montagne. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

15 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Octobre 1690. LA LANTERNE DE DIOGENE. XV. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée. A WITHEHALL, Chez la Veuve Guillemot. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

16 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Novembre 1690. LES MERCURES OU LA TABATIERE DES ETATS D'HOLLANDE. Jouxte la copie imprimée. A HERMSTAT, Chez Emerik Hospodar. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

17 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Décembre 1690. LE ROY DES FLEURS. XVII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A BUDE, Chez Leopol La Dupe, au Lévrier qui chasse deux Lièvres. M. DC. XC. (1690). 48 pages.

18 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Janvier 1691. LES ETRENNES D'ESOPE. XVIII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A BRUXELLES, chez Jean Gobbin. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

19 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Février 1691. L'OMBRE DU DUC D'ALBE. XIX. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A ANVERS, Chez Antoine Maugouverne, rue des Innocents. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

20 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Mars 1691. LE CARNAVAL DE LA HAYE. XX. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A LA HAYE, Chez Guillaume L'Emballeur, rue du Renard, aux Ours bridez. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

21 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Avril 1691. LE TABOURET DES ELECTEURS. XXI. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A HONSLARDIIK, Chez Guillemin Tabouret, rue des Electeurs, aux Biens-assis. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

22 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Mai 1691. LE REVEILLE-MATIN DES ALLIEZ. XXII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A MONTS, Chez Guillaume Le Chasseur, rue des Sept Dormans, au Coq qui les reveille. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

23 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Juin 1691. LES LUNETTES POUR LES QUINZE-VINGTS. XXIII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A TURIN, Chez Jean sans Terre, rue Mauconseil, au Grand Soleil d'été. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

24 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Juillet 1691. NOSTRADAMUS, OU LES ORACLES. XXIV. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A LIEGE, Chez Lambert Bonnefoi, rue de la Grillade au Revoir. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

25 - LA FABLE DU BAUDET. EXTRAORDINAIRE de Juillet 1691. Jouxte la copie imprimée, A ASNIERES, Chez Jean Singe, rue Galande, au gros Mercure. M. DC. XCI. (1691). 24 pages.

26 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Août 1691. L'ANNEAU DE GIGES. XXV. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A VENISE, Chez Penetrante Penetranti, sur la Place S. Marc, à la Fine Doublure. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

27 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Septembre 1691. L'AVORTEMENT. XXVI. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A GERPINES, Chez Guillaume Deloge, sur le Quay des Morfondus, au Pistolet qui prend un Rat. M. DC. XCI. (1691). 46 pages.

28 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Octobre 1691. LE JEAN DE RETOUR. XXVII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A LOO, Chez Guillaume Pié-de-Nez, rue Perdue, au Bien revenu. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

29 - LA PIERRE DE TOUCHE POLITIQUE. Novembre 1691. LE PROTHEE. XXVIII. DIALOGUE. Jouxte la copie imprimée, A LISBONNE, Chez Pedre l'Endormy, rue de la Quenouille, à l'Orange de Portugal. M. DC. XCI. (1691). 48 pages.

30 - LA FABLE DU ROSSIGNOL ET DU COUCOU. AVEC La Lettre de Maître Pasquin à Maître Jacquemar. Jouxte la copie imprimée. A LA VILLE AUX ASNES. M. DC. CXII. (1692). 22 pages.

31 - MIDAS OU LE COMBAT DE PAN CONTRE APOLLON, sur la Prise de Namur. Par Monsieur D. L***. A Paris, chez Martin Jouvenel, rue de la Bouclette, au bout du Pont St-Michel, à l'image Saint Augustin, ET Claude Mazuel, Imprimeur & Libraire, rue S. Jacques, devant la rue du Plastre, dans la maison de la vieille Poste. M. DC. XCII. (1692). Avec Permission. 24 pages.

32 - LE RENARD PRIS AU TREBUCHET. Troisième Lettre. Jouxte la copie imprimée. A STEINKERKE, Chez Guillaume l'Eveillé, rue Beaujeu, au Coup manqué. M. DC. XCII. (1692). 24 pages. On trouve relié à la suite une "Traduction de l'ode latine du P. Commire sur la bataille de Steinkerke" (7 pages avec simplement un faux-titre, à la fin on lit imprimé : "Permis d'imprimer. Fait ce 10 septembre 1692. DE LA REYNIE.")

33 - DIALOGUE DE LA SAMARITAINE AVEC LE GRENIER A SEL, ET LA FABLE DU SAPIN, ET DU BUISSON. A ROUEN, Chez Henry-François Viret, rue aux Juifs, devant la petite porte de l'Hôtel de Ville. M. DC. XCII. (1692). 28 pages.

34 - LE PAROLI, A LA SAMARITAINE OU LE CENSEUR SAVETIER. Quatrième. Jouxte la copie imprimée, A LA GRANGE BAUDET, Chez Nicaise Protocolle, rue du Grenier à Sel, au nouveau Midas. M. DC. XCII. (1692). 26 pages.

35 - LA MEDAILLE RETOURNEE, OU LA FABLE DU SAPIN ET DU BUISSON. Bouts-Rimez. Jouxte la copie imprimée à l'isle inaccessible. Chez Artus Berné, au Carrefour d'entre la Samaritaine & le Grenier à Sel. M. DC. XCII. (1692). 10 pages.

36 - LE RENARD DEMASQUE. CINQUIEME. Traduit de l'Original Anglois. Jouxte la copie imprimée, A LA KENOQUE, Chez Guillaume de Beau-Projet, rue de la Masquerie, au Chat échaudé. M. DC. XCII. (1692). 36 pages.

* * * *

* *

*

On regrettera que Philippe Hourcade ne se soit pas intéressé à l'aspect matériel des éditions des Pasquinades de Le Noble (et plus généralement de tous ses ouvrages publiés entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe siècle). Il serait pourtant très intéressant de connaître avec précision la genèse de cette bizarre édition des Œuvres de Le Noble donnée en 1718 par Ribou. Edition en 19 volumes dont les tomes VII, VIII et IX ont des pages de titre datées de 1690 à 1692 et où les tomes X et XI qui contiennent les Travaux d'Hercule et l'Esprit d'Esope sont datés de 1708 et à l'adresse de Pierre du Marteau (??). Voir la reproduction des deux pages de titres ci-dessous.


Il serait très intéressant de savoir où et à quelle date ont été imprimés ces différents tomes. Ribou a-t-il utilisé de vieux stocks de plaquettes imprimées entre 1689 et 1692 pour constituer les tomes VII-IX de La Pierre de Touche Politique et autres petits opuscules (Pasquinades) ? C'est fort probable. Nous avons trouvé plusieurs tirages sous les mêmes adresses avec d'infimes variantes seulement dans la typographique, la justification des plaquettes étant identique ligne pour ligne. Etrange. Est-ce à dire que les opuscules politico-satyriques de Le Noble ne se vendaient pas bien ou pas si bien que cela pour qu'il en reste suffisamment d'exemplaires en stock (racheté par Ribou ?) pour décider de les joindre à une édition plus vaste ? Il faudrait étudier par le détail les ornements typographiques (fleurons, bandeaux, lettrines) pour essayer de retrouver les ateliers typographiques probables qui ont fourni les 36 plaquettes de Pasquinades et opuscules divers. Tous ces volumes ont-ils été imprimés en France ? On peut en douter.

Philippe Hourcadre avait fait un rapide état des collections privées parmi les plus connues possédant des exemplaires des Œuvres ou Opuscules de Le Noble. Nous pouvons ajouter à sa liste de possesseurs des ouvrages un certain M. Le Long (ou Lelong, Maître des Comptes. Nous avons retrouvé un père et son fils correspondant à cet ex libris - sans doute celui du fils). Il s'agirait soit de :

- Jean-Baptiste René Lelong né en 1706 et mort en 1758. Conseiller du roi et Maître des comptes en 1736.

- René-Claude Lelong, son père, né en 1669 et mort en 1755. Aussi Maître de Comptes.

Dans notre exemplaire des Œuvres de Le Noble (Ribou, 1718), chaque volume est revêtu de l'ex libris ci-dessous. Cet ex libris était oblitéré par un papier blanc ancien (du XVIIIe siècle) ; papier blanc que nous avons retiré dans chaque volume. Nous nous sommes aperçu que sous cet ex libris s'en trouvait un autre, de format identique mais tiré à grandes marges. Nous n'avons pas tenté de décoller le premier ex libris pour découvrir ce second ex libris antérieur. Démarche trop risquée pour l'intégrité des volumes.


Ex libris de M. Le Long (Lelong) Maître des Comptes
Probablement Jean-Baptiste René Lelong (1706-1758)

Nous reparlerons probablement prochainement de ces Œuvres de Le Noble qui recèlent encore bien des mystères. Les ouvrages de Le Noble se lisent encore aujourd'hui avec un certain intérêt non dénué d'amusement. Une bonne partie des histoires sont remplies de détails historiques intéressants mais souvent difficiles d'accès au simple lecteur. Prenons de Le Noble ce qu'il y a à notre portée ! C'est déjà bien mieux que d'être passé à côté de ce polygraphe à la vie mouvementée.

Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...