mercredi 12 juillet 2017

Un artiste par l'image : Emil Causé (1867-?), un méconnu de l'Art Nouveau français.



Émile Causé dit Emil Causé, né en 1867 à Porrentruy (Jura bernois) et mort à une date inconnue, est un artiste franco-suisse, à la fois décorateur, dessinateur, affichiste, poète et conteur, marqué par le style art nouveau. Très peu d'éléments existent sur la vie d'Emil Causé — ainsi signait-il —, un artiste pluriel qui semble avoir été surtout actif entre 1890 et 1902, à Paris, dans des domaines à la fois liés aux arts décoratifs et à la littérature. Né en Suisse mais de parents français, il est élève à l'École nationale des arts décoratifs : ses travaux sont publiés dans L'Art pour tous : encyclopédie de l'art industriel et décoratif en 1891-1892. Il collabore entre 1890 et 1902 au St Nicolas, revue pour enfants éditée par Charles Delagrave, éditeur pour lequel il réalise quelques albums illustrés. Pour cette revue, il écrit également de nombreux contes. Il collabore à La Revue des arts décoratifs (1893-1899) pour Victor Champier, dont il fait la couverture et des vignettes (1897). On retrouve également son nom dans le Musée des familles (1894). Dans Le Livre et l'image (fin 1894), John Grand-Carteret signale qu'il sera l'auteur de la nouvelle couverture de la revue La Plume à partir de janvier 1896 : après celle d'Eugène Grasset, et avant celle d'Alfons Mucha, il est possible que le projet de Causé n'ait été finalement pas adopté. Néanmoins, pour La Plume, il fournit quelques vignettes, des textes, et exécute l'affiche du salon des Cent de janvier 1898. En 1896 il est mentionné comme poète chansonnier, coutumier du Procope, au Quartier Latin, et hantant les cabarets du boul'Mich. En 1897, il est présent durant l'exposition internationale de Bruxelles, à la section française des arts décoratifs. En 1898, il est l'un des décorateurs choisis pour figurer dans le premier volume des Documents d'atelier, art décoratif moderne réunis par Victor Champier à la Librairie de l'Art ancien et moderne. On perd sa trace après 1912. Une importante collection de documents graphiques — une centaine dont des croquis de mobilier — signés Emil Causé est conservée au musée d'Orsay en partie visible ICI. Il a illustré au moins 4 livres : L'Imagier aux églantines, Paris, Charles Delagrave, 1891. Émile Blémont, Mariage pour rire, comédie en une acte et en vers, Paris, Bibliothèque artistique et littéraire de La Plume, 1898. Charles Perrault, La Belle au bois dormant, Paris, Charles Delagrave, 1899. Otto Friedrichs, La Question Louis XVII, portrait d'en tête, Paris, Société anonyme La Plume, 1900. Édouard Chanal, Les Merveilleuses Épreuves du paladin Huon de Bordeaux, adaptation de l'Obéron de Wieland à la clientèle écolière et familiale, Paris, Delagrave, 1900.  (notice Wikipédia).

La suite de 47 bandeaux que nous vous proposons ci-dessous est extraite des Figures Contemporaines plus connues sous le nom d'Album Mariani. Sur un peu plus de 70 notices biographiques, Emil Causé donne au moins une cinquantaine de dessins pour les bandeaux (et quelques lettrines). Nous avons sélectionné ceux pour lesquels la signature était bien visible, certains ne portant pas de signature, sans doute d'Emil Causé si l'on s'en tient au style de l'artiste, n'ont pas été catalogués ici. Cet album a paru en 1904 à la librairie Henry Floury. Les dessins d'Emil Causé datent pour le moins de quelques mois à quelques années auparavant. Nous explorerons bientôt d'autres années des Album Mariani.

Le style déployé ici par Emil Causé est homogène sans être répétitif. On s'aperçoit à la lecture de l'Album que l'artiste a su le plus souvent possible faire coïncider la profession de celui ou celle dont Joseph Uzanne fait la biographie avec le dessin du bandeau (un médecin aura droit aux attributs de la science, un écrivain ceux de la littérature et des livres, etc.). La collection de dessins originaux à l'encre de chine conservée au Musée d'Orsay nous montre certains bandeaux ayant servi à ces album Mariani. L'ensemble de ces dessins pour les album Mariani a du demander un temps de travail important à l'artiste.

Admirons son travail quelques 113 ans plus tard. Tous les adorateurs de l'Art Nouveau éprouverons le même plaisir que j'ai eu à les détailler lors de la numérisation.

Bertrand Hugonnard-Roche

 ________________________

47 bandeaux choisis
par Emil Causé
pour l'Album Mariani
pour l'année 1904


 Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 













































Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...