mardi 15 mars 2016

"Déterminer ce qui fait le bon ou le mauvais bibliophile est assez vain. En fait, le discours le plus aisé à tenir sur la bibliophilie est d'en envisager les aspects financiers."



"Déterminer ce qui fait le bon ou le mauvais bibliophile est assez vain. En fait, le discours le plus aisé à tenir sur la bibliophilie est d'en envisager les aspects financiers."

Jean-François Gilmont, in Une introduction à l'histoire du livre et de la lecture. Editions du Céfal, Liège, Belgique, 2004, p. 130.

Je vous laisse méditer là-dessus !

Bonne journée,
Bertrand Bibliomane moderne

1 commentaire:

sandrine a dit…

Des idées reçues encore et toujours, cher Bertrand!
Le monde de la reliure et de la restauration a évolué.
Le problème de la bibliophilie française, c'est d 'avoir le nez un peu trop sur son quant à soi.
les spéculateurs ont fait leurs choux gras du discours un livre restauré restera un livre restauré et est forcément moins revendable ou a perdu sa valeur.
Il est de la responsabilité des libraires et des bibliophiles de se tenir au courant de ce qui peut se faire.
On ne fait pas de miracles mais ce qui se fait aujourd'hui pour un prix raisonnable est tout à fait bien, chez beaucoup de relieurs, comme chez moi ...
les idées reçues ont la vie dure!
vendre un livre en disant qu'il est dans sa reliure d'origine alors qu'il a été restauré est une forme d'arnaque.
Un artisan le sait rapidement.
Et en place de cela, on traite les artisans de manuel à l'esprit étroit.
Il y a des règles de déontologie, faire un recueil factice en le faisant passer pour un original alors qu'il est entièrement recomposé de façon très habile est aussi une forme d'arnaque.
Pour de l'argent, on peut tout faire tout admettre.
Il serait tant de comprendre que le monde du livre à part quelques pépites datées et très belles reliures parfaites de noms reconnus au 19ème, il existe beaucoup d'autres bibliophilies tout aussi estimables et respectables.
Qui font des bibliothèques fabuleuses, pleines de charmes.
ce monde où tout est forcément à valeur financière augmentable est pourri et laisse beaucoup de monde sur le carreau.
Bien à vous,
Sandrine.


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...