lundi 26 janvier 2015

Hommage à l'artiste inconnu : Luc Cougnou (1917) ... mort pour la France ?



Carte de vœux pour la nouvelle année 1917

par Luc Cougnou

avec cette dédicace manuscrite :

"A mes paternels ma première eau forte

28 décembre 1916"

16,5 x 12 cm (carte)

13,5 x 9 cm (cuivre)


      On achète un objet pour ce qu'il nous révèle, mais sans doute encore bien plus pour ce qu'il ne nous révèle pas. Que nous révèle cet objet ? Superbe eau-forte en couleurs, portrait de femme mélancolique au regard tourné vers le sol. Les vœux gravés pour une nouvelle année de guerre ... 1917 commencera bientôt. La guerre se poursuivra encore deux années. Un envoi autogaphe de l'artiste à ses parents : sa première eau-forte. Il leur offre. Luc Cougnou ? Ne cherchez pas ! Vous ne trouveriez que des vestiges d'achat Ebay (cette carte) et rien ... Rien non plus dans Google Livres. Rien non plus dans Geneanet. Il faut bien se faire une raison : Luc Cougnou n'existe pas. N'a jamais existé. N'existera jamais que par cette carte de vœux très habilement gravée.  Pourquoi ? Pourquoi ce néant d'information sur le travail d'un artiste. Car il s'agit bien là d'une oeuvre d'artiste. Débutant comme il l'indique lui-même.
      Que conclure ? Mon petit doigt me dit que Luc Cougnou est tombé pour la France. Sans doute peu de temps après le 28 décembre 1916 ... ici ... ou là. Artiste mort né. Talent sabré. Je ne vois guère d'autre explication possible. Quoi qu'il en soit Luc Cougnou aura désormais droit à son référencement internet, comme il le méritait.
      Et vous qu'en pensez-vous ?

Bonne journée,
Bertrand ex-Bibliomane super-moderne

1 commentaire:

Olivier a dit…

Bertrand il y a un site recensant tout ceux qui sont morts durant la grande guerre : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/article.php?larub=198&titre=recherche-globale

Elle ne donne rien pour votre bonhomme...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...